Les ovnis, secrets, mystères et réalités Index du Forum Les ovnis, secrets, mystères et réalités
tout ce que l on peux savoir sur les OVNIS , du monde extra-terrestre et paranormal, le 21/12/2012 etc .......
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Ce que vous pourrez voir sur le forum 
.....Bonjour Invité sur le forum OVNIS mystères,secrets et réalités..... tout ce que l'on peux savoir sur les OVNIS et du monde extra-terrestre ..... phénomènes paranormaux & surnaturel.....le 21/12/2012.....le triangle des Bermudes.....toute la vérité sur le 11 septembre 2001.....les infos du forum.....témoignages.....documents vidéos.....ETC.....MISE A JOUR TOUT LES JOURS.....si vous n'êtes pas encore membre, inscrivez-vous pour avoir l'accès à tout le forum.....merci.....
29 NOVEMBRE 1989 - OBSERVATIONS EN BELGIQUE DANS LA REGION D'EUPEN

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les ovnis, secrets, mystères et réalités Index du Forum ->
La grande vague Belge ( témoignages )
-> La grande vague Belge
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
webmaster
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 490
Localisation: Dison ( Belgique )
Masculin Sagittaire (22nov-21déc)
Point(s): 675
Moyenne de points: 1,38

MessagePosté le: Sam 13 Sep - 14:47 (2008)    Sujet du message: 29 NOVEMBRE 1989 - OBSERVATIONS EN BELGIQUE DANS LA REGION D'EUPEN Répondre en citant

La vague belge: 29 NOVEMBRE 1989 - OBSERVATIONS EN BELGIQUE DANS LA REGION D'EUPEN
(Informations sur les observations de cette nuit-là ici.)
Un premier rapport:
Le rapport qui suit a été rédigé très tôt après les observations les plus connues, celles des deux gendarmes Nicoll et von Montigny, par un ufologue qui, si j'ai bien compris, a hésité avant de le laisser circuler en 2006, parce qu'il n'avait pas eu l'occasion de compléter son enquête, et a recueilli les témoignages au cours d'une conférence de presse au milieu des bruits des interventions nombreuses de la presse.
Ce rapport ne constitue nullement une documentation portant sur l'ensemble des observations de la soirée du ni même l'ensemble des observations des gendarmes.
Mais outre qu'il est une partie du dossier pour ce cas, trois points d'intérêt en ressortent pour moi:
Des "OVNIS-sceptiques" ont affirmé que si les deux gendarmes avaient dit que le gros engin qu'ils ont vu était silencieux, un autre témoignage aurait indiqué qu'il faisait un bruit de moteur, et que c'était donc un dirigeable ou un ULM ou un hélicoptère ou (ces explications ont été données successivement par des "sceptiques"). Ce rapport montre tout d'abord qu'en réalité il est question seulement d'un léger bourdonnement, que le même témoin a parlé de ce bourdonnement, qu'il s'agit de l'un des deux mêmes témoins, qui sont restés ensemble pendant l'observation, que ce bourdonnement ne pouvait qu'être loin d'être assourdissant puisqu'il est juste une impression d'un des deux témoins tandis qu'il est trop faible pour avoir été perçu par l'autre, et ce lors des deux occasions.
Des "OVNIS-sceptiques" affirment que pour la partie de l'observation ou ces deux gendarmes regardent le phénomène qui est au-dessus du lac de la Gileppe, leur rapport initial était que le phénomène envoyait des rayons dans toutes les directions, et que cela est en grave contradiction avec leur description dans d'autres interviews par la suite dans lesquels le phénomène envoie un rayon de chaque côté. Il s'avère ici que cette première description n'a pas été très détaillée, et que la formulation employée dans le rapport, "ils ont encore tous les deux eu l'impression imprécise que parfois des rayons lumineux partaient dans toutes directions des côtés du phénomène" pourrait n'être qu'une contradiction superficielle liée à une formulation simplifiée par rapport aux formulations "un rayon partait de chaque côté latéralement" ultérieures. Par contre, il est noté dans ce rapport qu'il y a là une impression "imprécise", qui deviendra effectivement nettement plus précise lors d'interviews ultérieures. Ce point fait l'objet de longues controverses, pour la raison que selon certain, ces rayons partant de tout côté plutôt que de chacun des deux cotés donneraient du poids à la thèse que ce phénomène était Vénus (voir le reste de la section à ce sujet). Ce qui ressort surtout est que cette question des rayons, dans ce rapport, est juste survolée, mentionnée, recueillie dans des conditions peu favorables au cours d'une conférence de presse, tandis que cette même question est creusée plus tard par un autre enquêteur dans des conditions plus favorables, avec un ensemble de questions et réponses à ce sujet.
Des "OVNI-sceptiques" affirment encore qu'un seul enquêteur a interrogé ces témoins, et il a été également affirmé que cet enquêteur prétendument unique aurait comme "confisqué les témoins", ce qui est encore inexact. Ce document constitue donc une partie de la preuve du contraire, puisqu'il émane de l'un parmi plusieurs autres enquêteurs qui ont écouté ces témoins.
Des "OVNIS-sceptiques" ont fait comme si tous les événements de cette soirée là en ce lieu se ramenaient à Vénus pris pour un OVNI au-dessus du lac de la Gileppe et à un hélicoptère ou ULM ou dirigeable vu par deux gendarmes et pris pour un engin extraterrestre. Même en limitant l'affaire à ce seul rapport, il est déjà relativement patent que ces explications ne rendent pas compte des événements de cette soirée.
Le rapport du 9 décembre 1989 traduit:
Page 1:
INTERVIEW DES DEUX GENDARMES ET DE LEUR CHEF

Eupen 9-12-1989.





Leur récit au sujet de leur observation le 29-11-1989:
Au point (A), vers 17:45, les deux gendarmes ont remarqué pour la première fois une forte luminosité dans l'air. Le phénomène se trouvait à leur droite (N-NE) en l'air (30°) pendant qu'ils conduisaient en direction d'Eynatten. Ils ont décidé tout de suite de se garer le long du côté de la route pour pouvoir mieux observer le phénomène. Il se déplaçait en une ligne oblique, très lentement et à la faible altitude, vers eux, et a volé alors au loin presque perpendiculairement par rapport à eux. Ils ont qu'ils ont été presque ébloui à ce moment par trois sources lumineuses [fontaine lumineuses] et ont même dû a ce moment détourner leur regard pour éviter ceci. Etant très [stable?], le vol lent et silencieux leur a laissé l'impression qu'ils avaient affaire là à un "engin" avec une très grande inertie et des dimensions considérables. La relation entre sa longueur et sa vitesse a été assez petite pour que le phénomène leur ait paru comme très imposant et ils n'ont pas douté qu'ils avaient bel et bien affaire ici avec un "engin" solide. Ils ont été profondément impressionnés et n'ont pas eu de gêne à montrer qu'il n'ont pas pu comprendre du tout ce à quoi ou à qui ils avaient affaire ici. Au cours du survol, ils ont remarqué que dans le centre de "l'engin", formé par les trois lumières, une bizarre lueur rouge leur ont fait d'abord penser à une sorte de gyrophare.

Page 2:
Ils l'ont décrit plus tard comme étant un complexe jeu d'ensemble d'une lumière s'écoulant, tournante (verticalement et horizontalement), augmentant et s'éteignant légèrement comme si il avait été en déplacement dans un enroulement transparent et pulsant (staccato). A ce moment, ils ont aussi vu clairement que le phénomène en question était réellement un triangle sombre obscur avec sur chaque coin une forte lumière blanche qui était dirigée vers le bas. (Contrairement à ce qui est paru dans la presse ils ne m'ont expliqué à moi à aucun moment l'impression avoir pu voir des séries de lumières se voir par des reflets au sol ou sur des objets). A ce moment-là le phénomène très lent, presque au pas, et presque silencieux (l'un d'eux a soupçonné avoir entendu un bourdonnement léger) a été vu ensuite évoluer dans la direction Eupen et les a décidé, à cause du caractère inhabituel occurrence, de lui suivre avec leur camionnette de patrouille (combi). Pour faire ceci tranquillement et facilement ils ont pris un itinéraire de patrouille connue d'Eupen et ceci uniquement pour évité le flot des voitures habituelles vers Eupen et pour éviter de risque de perdre le phénomène de vue, mais aussi parce que cet itinéraire les a amené vers des endroits considérablement plus haut que ceux d'Eupen et de son proche voisinage. Après s'être d'abord encore arrêté brièvement en plusieurs autres endroits pour observer le phénomène, ils sont arrivée (Photo 2 arrivée là & 5 - point B) ils ont encore pu le voir restant sur place quelque-part au-dessus du lac artificiel de la Gileppe et [par booven un verclichte uitkijtoren] (1*). Il était à ce moment-là déjà autour de 18:30 et ils n'ont pas eu l'impression que le phénomène a volé en ligne droite vers ce point qui se trouve seulement à environ 10 km du premier point d'observation, et pour lequel en fait seulement environ 30 à 45 minutes sont nécessaire pour aller. Pendant qu'ils ont regardé le phénomène apparemment inerte aller au-dessus le la tour, du moins vu à partir de cet endroit (point B), ils ont encore tous les deux eu l'impression imprécise que parfois des rayons lumineux partaient dans toutes directions des côtés du phénomène. Un peu après ils ont vu soudainement quelque chose, vers 18:45, des lumières qui apparaissaient entre d'un petit groupe d'arbres alignés sur [à] environ 250 mètres à leur droite d'eux (Ouest - photo 2). Leur première impression a été que ces lumières devaient venir d'un tracteur, sur la colline derrière cette rangée d'arbre, d'un agriculteur qu'ils avaient déjà vu là plus tôt dans leur journée de travail. Toutefois, soudainement, à leur immense étonnement, ils ont vu ces lumières décoller presque perpendiculairement en un ensemble et survoler cette rangée d'arbres jusqu'à une altitude d'une nouvelle rangée d'arbre, pour tourner brutalement, arrivées là, vers le N-NO (2 *). Cette fois aussi cette manoeuvre s'est produite presque dans le silence total (l'un d'eux à de nouveau soupçonné avoir entendu un léger bourdonnement). Selon eux, tout paraissait comme si le phénomène avait suivi le relief du paysage jusqu'à derrière à cette rangée d'arbre pour rester ainsi toujours à la même altitude par rapport au paysage. Au cours de ce virage brutal, tous deux ont soudain eu l'impression qu'ils regardaient le profil de "quelque chose" qu'ils ont décrit comme étant une structure sombre très plate (ils ont soupçonné des réflexions vertes) avec au-dessus quelque chose comme une bosse avec des [hublots?]. Ils l'ont comparé avec l'impression que l'on pourrait acquérir si on regardait dans les ténèbres le côté d'un wagon de train qui aurait des fenêtres éclairées.

Page 3:
Cette impression n'a pas selon eux durée très longuement toutefois était bien assez forte pour ne pas les faire douter tous deux douter de la réalité physique de ce détail perçu. Le phénomène est venu se trouver stationnaire après cette manoeuvre et a bougé régulièrement et lentement vers le NE pour commencer une sorte "d'exploration" des environs. Cette manoeuvre a consisté en ce que le phénomène a commencé à faire des cercles en spiralant, toujours à la même altitude, au dessus d'un certain territoire à leur Nord Nord-Ouest. Le centre fictif de ce territoire se trouvait à seulement 7 km des deux témoins. Pendant que lui cette manoeuvre se faisait il se sont encore déplacés vers un endroit plus haut (Walhornerfeld) pour pouvoir le poursuivre dans ses manoeuvres qui le portait plus loin.
Une partie de ces manoeuvres a été remarquée par maintes autres patrouilles, et aussi les citoyens, parmi lesquels se trouvait une partie de la brigade de Kelmis au point (C), à Henri-Chapelle à la bordure du secteur toujours survolé par le phénomène.
Une fois arrivés au centre du territoire couvert, le phénomène a volé soudainement et cette fois en ligne droite vers le N-NE pour disparaître derrière l'horizon, dans la direction des Pays-Bas/Allemagne, et à ceci à l'heure exacte (minutée) de 20:39. Pendant toute la durée de l'observation le contact radio était maintenu avec leur chef Creutz é leur caserne dans Eupen qui depuis là a aussi vu le phénomène quelques fois le phénomène venir dans le lointain. Cette personne m'a dit qu'à ce moment il était en contact avec encore d'autres patrouilles qui ont vu le même phénomène évoluer, et il a pris à ce moment-là aussi à nouveau contact avec différents instances (militaire et aéroports civils) pour obtenir des renseignements au sujet de ce qu'ils pensaient voir. Il a décrit le phénomène, vu à partir du deuxième niveau [de la caserne], comme quelque chose de grand comme une pièce (?) avec [?] de petites lumières blanches et à chaque coin une grande lumière blanche brillante.
1*) Le mirador vitré du belvédère moderne est nouveau, les travaux ont commencé en 1981, et il devrait être ouvert au public à partir de pâques 1990.
2*) Lors d'une conversation téléphonique ultérieure (29-19-1989) [sic], les deux gendarmes ont pu me confirmer qu'ils ont remarqué bel et bien deux phénomènes simultanément et il ne s'agissait pas d'un seul phénomène. (Avec les observations simultanées à Luik, voir le rapport SOBEPS, ceci fait alors trois phénomènes similaires).
A-B-C: voir carte.

_________________
Merci de votre visite sur cette page

e-mail du forum: claude18121946@yahoo.com à très bientôt le webmaster


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN Skype
Publicité






MessagePosté le: Sam 13 Sep - 14:47 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les ovnis, secrets, mystères et réalités Index du Forum ->
La grande vague Belge ( témoignages )
-> La grande vague Belge
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template SpaceSilver by Mojy, © 2003 Mojy - Mojytech
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com